Route des Bois…

La route enlace les champs, caresse les fermes, il faut rouler doux et anticiper les possibles irruptions de chats ou de chiens, à la nuit tombante, celles des chevreuils sortis de la quiétude des bois. Seuls les phares de rares automobiles fendent un instant l’obscurité dont ils s’enveloppent prudemment. Au fil[…]

Lire la suite →