Catégorie : Moments

Je n’aimerais pas être une groseille…

Elles m’avaient attendu timides et rougissantes sous la chaleur de ce début de juin, pulpeuses rondeurs vernies par la rosée du matin, le buisson tout alourdi laissant ses branches s’effondrer sur le sol du potager. Le groseillier tout enorgueilli de… Lire la suite Je n’aimerais pas être une groseille…

Oscar, Alice, Capucine, Armand, Julia…

Je les regardais tous, s’amuser et courir, quelques chamailles entre deux éclats de rire, sous le soleil savoyard les avoir tous les cinq à la fois autour de moi, un bonheur que je savoure sans jamais me lasser. Oui, je… Lire la suite Oscar, Alice, Capucine, Armand, Julia…

Matin mollasson…

C’est un matin sans conséquence, un matin de rien, de ces heures sans grâce qui s’égrènent parce qu’il le faut bien, c’est un matin paresseux, sans envergure ni quelque ambition susceptible de lui donner des couleurs. Ce matin là ne… Lire la suite Matin mollasson…

A quoi ça tient ?…

A une feuille printanière qui se détache prématurément de sa branche et se pose en virevoltant sur l’herbe encore fraiche de rosée, à la brume humide qui ce matin teinte la verdure d’un brin de nostalgie, hier encore le soleil… Lire la suite A quoi ça tient ?…

Joli Mai…

J’ai cueillis des violettes dans le sous-bois d’à côté, elles dépassaient à peine de l’épais tapis de feuilles rousses laissées depuis des mois sur l’herbe qui tapisse le bord des sentiers usés par les souliers de ceux qui s’y promènent…. Lire la suite Joli Mai…

Délice savoyard…

Le « Chabanais savoyard », vous ne connaissez pas ? Cette savoureuse pâtisserie régionale faite d’un biscuit de chenapans à peine doré, d’une crème de voyous vanillée, coiffée d’une meringue panachée parfumée à la Capucine, d’un brin d’Oscar chocolaté et d’une chapelure… Lire la suite Délice savoyard…

Dans de beaux draps…

Quel bonheur que de se glisser dans un lit fraîchement refait ! Je ne vous parle pas d’un lit « baptisé », dont on a rapidement tapoté les oreillers, tiré les draps, pour lui donner un air de respectabilité. Non, je vous… Lire la suite Dans de beaux draps…

Et puis soudain, plus rien…

Je tenais ta main bien au chaud dans la mienne, pour empêcher le froid de s’y installer à jamais, je croyais que rien ne pouvait t’arriver tant que mon énergie se fondrait dans le peu de force qu’il te restait…… Lire la suite Et puis soudain, plus rien…

Matin de glace…

Une pluie glacée a figé la nature telle qu’elle était juste avant le dernier souffle d’air qui, lui aussi, dû brutalement se paralyser sous l’assaut polaire. N’imaginez pas un paysage étincelant dès qu’une royale menotte l’ai simplement effleuré, non, ce… Lire la suite Matin de glace…

Matin de rien du tout…

Connaissez-vous ces matins paresseux où l’aiguille pointe midi avec un « tic tac » plein de reproches ? Ces heures lentes qui s’égrènent et qu’on regarde passer sans envisager quelque activité. Quelle aubaine que ces matinées balbutiantes qui peinent à s’occuper et… Lire la suite Matin de rien du tout…

Tapis rouge…

Moi je ne descendrai jamais l’escalier au tapis rouge, mais chaque matin frileux où je pars promener mon petit chien, devant moi la forêt déroule son sentier de feuilles rousses et givrées dont les craquements cristallins sont les plus belles… Lire la suite Tapis rouge…

« Dé-coration »…

Comme le Père Noël semblait avoir définitivement quitté nos contrées, je me suis dit qu’il était temps de me défaire de mon sapin qui trônait depuis des semaines au coin de la cheminée. C’est une décision qu’on prend le coeur… Lire la suite « Dé-coration »…

A petits pas en Janvier…

Ce matin l’horizon s’étend devant moi comme un champ immense de possibles, que ferai-je de ces douze mois à venir, sans en gâcher aucun ni les user trop vite ? J’aime ces commencements qui éclairent de projets mes lendemains. Et… Lire la suite A petits pas en Janvier…

Trêve des confiseurs…

J’ai retrouvé mon « cocon protecteur » après quelques jours emprunts d’amour et de tendresse auprès de mes enfants, de près ou de plus loin, ils sont ma chance et ma force, les élans affectueux de mes petites-filles, ceux de mes trois… Lire la suite Trêve des confiseurs…

S’aimer encore…

« Les chants de Noël ont été inventés pour faire peser davantage la solitude sur les épaules des esseulés »… lui dit elle. « Tu exagères » lui répondit-il en souriant, « bien au contraire, ils adoucissent le quotidien à l’approche d’une nuit particulière, ils… Lire la suite S’aimer encore…