Chlorochlorophyle…

Les ronciers n’avaient plus qu’à bien se tenir ! Une curieuse urgence à devoir nettoyer mon jardin m’a saisie à peine levée ce matin. Et quand je décide de débroussailler, je ne fais pas les choses à moitié, que dis-je ? Une bande de Huns n’aurait pas bataillé plus cruellement[…]

Lire la suite →

Sans calcul, c’est une évidence…

Écrire c’est presque offrir l’éternité aux mots qu’on ne prononce pas à haute voix, c’est pourquoi il faut parfois réfléchir à deux fois à ceux qu’on « grave » sur le papier, en leur offrant ainsi une sorte d’immortalité, puisque lisibles et re-lisibles à volonté… Les paroles s’envolent, (pas toujours), les écrits[…]

Lire la suite →

Route des Bois…

La route enlace les champs, caresse les fermes, il faut rouler doux et anticiper les possibles irruptions de chats ou de chiens, à la nuit tombante, celles des chevreuils sortis de la quiétude des bois. Seuls les phares de rares automobiles fendent un instant l’obscurité dont ils s’enveloppent prudemment. Au fil[…]

Lire la suite →

Une éclaircie…

Qu’espérer encore de douceur quand si fort les douleurs ont tabassé un cœur ?… Sans jamais d’exigences si ce n’est celles des âmes claires, nourrir l’espoir d’un ciel plus clément pour abriter ses rêves ?… De toutes ses forces souffler sur les nuages gris pour enfin profiter d’une éclaircie… Sachant[…]

Lire la suite →