Catégorie : amour

Magique ?…

Me revoici, me revoilà… L’été m’a kidnappée, mais ne m’a pas encore offert plages ou montagnes pour oublier d’avoir quelque chose à faire… Je travaille ici ou là, avec entrain, plaisir, bonheur et énergie, « accessoirement » pour adoucir mes fins de… Lire la suite Magique ?…

« Présence »…

Les années ont beau passer, l’âme se résoudre à cheminer lourde de ce chagrin inépuisable, la mort est quelque chose de tellement inimaginable, plus qu’une absence insondable, c’est un fait inconcevable, une énigme sans réponse qui nous laisse chancelants, interdits,… Lire la suite « Présence »…

Dimanche Pascal…

Certaines musiques vont comme une paire de gants à nos mélancolies matinales, dans le ciel immensément bleu de ce jour pascal, la brise légère fait danser les branches des sapins sur celles des Concertos 1 et 2 de Chopin, un… Lire la suite Dimanche Pascal…

Concerto…

Écoute ça Maman… Tu entends ça Papa ?… C’est un concerto que donne le vent dans les feuillages, le printemps rend plus douce sa musique, la sève nouvelle redonne chevelure aux arbres qui hier encore frissonnaient sous l’incertitude de Février,… Lire la suite Concerto…

Rizzly…

« Ce n’était qu’un chien » diront certains… Et que savent-ils des chiens ces gens là ?! Ont-ils un jour croisé le regard de l’un deux ? Ont-ils su y déceler cette part d’humanité que bien des nôtres ne posséderont jamais ?… Lire la suite Rizzly…

Et puis soudain, plus rien…

Je tenais ta main bien au chaud dans la mienne, pour empêcher le froid de s’y installer à jamais, je croyais que rien ne pouvait t’arriver tant que mon énergie se fondrait dans le peu de force qu’il te restait…… Lire la suite Et puis soudain, plus rien…

Spirale…

Qu’ils sont étonnants ces lourds nuages gris, qui bien que nuées semblent peser des tonnes ! Comment peuvent-ils être si sombres alors que s’en échappent des milliers de flocons immaculés qui recouvrent peu à peu la campagne et ses toits… Lire la suite Spirale…

S’aimer encore…

« Les chants de Noël ont été inventés pour faire peser davantage la solitude sur les épaules des esseulés »… lui dit elle. « Tu exagères » lui répondit-il en souriant, « bien au contraire, ils adoucissent le quotidien à l’approche d’une nuit particulière, ils… Lire la suite S’aimer encore…

Un automne encore…

La lumière d’octobre a les mêmes reflets que les couleurs automnales des feuilles jaunissantes. On ne peut cependant se méprendre sur l’éclat de cette dorure flamboyante qui annonce les froidures à venir. La nature épuisée trouve dans le vent qui… Lire la suite Un automne encore…

Combien je t’aime ?…

« Je t’aime un peu, beaucoup, à la folie ou pas du tout » ?! « Aimer », c’est un verbe qui ne veut pas dire grand chose tant qu’il n’a pas rencontré d’obstacle. Il voudrait tout englober sans discernement, mais qui « trop embrasse… Lire la suite Combien je t’aime ?…

Deuil ?…

Un grand chagrin tel une sangsue cherche sans fin de quoi se nourrir pour ne jamais s’éteindre… Il ressemble aux hésitations de ce printemps larmoyant, qui n’en finit pas de tergiverser entre éclaircies et pluies… Certains matins lumineux laissent envisager… Lire la suite Deuil ?…

Bee Gees…

C’est la fin d’après-midi d’un dimanche tout gris. Une journée tristement douce qui s’étire avec la mélancolie d’une chansons des « Bee Gees »… Je n’avais pas encore vingt ans, une vie devant moi, que j’imaginais peut-être encore aussi aimable que leurs… Lire la suite Bee Gees…

Moi sans Toi…

C’est un autre soir sans toi, comme tant d’autres avant celui-ci. Et pourtant je vis… Trois années ont passé, sans te voir ni te toucher… Je ne savais pas comment survivre à Ça… Et puis, jour après jour, curieusement, je… Lire la suite Moi sans Toi…

Colifichet au poignet…

« C’est un bracelet de force » me dirent-ils, en m’offrant mon cadeau d’anniversaire, « pour affronter les douleurs, les fatigues et les peines… mais pour faire joli aussi » ! Il est très souvent à mon poignet, bien sûr quand je sais devoir… Lire la suite Colifichet au poignet…

Petits bonheurs pour les nul(le)s…

Et parce que ces jours ci j’ai grand besoin de petits bonheurs à portée de mains, même si j’ai l’absolue certitude que le hasard n’existe pas, que mon chemin devait traverser ces bois sombres et interrogeants, que mes chagrins sont… Lire la suite Petits bonheurs pour les nul(le)s…