Étiquette : silence

Tweeds…

Les arbres se pressaient au bord de la route, chavirant sous le vent frisquet, leurs branches s’élançant pour glisser un fil noir dans le tweed ambré qu’avaient tissé leurs feuillages. L’été indien s’appliquait à peindre minutieusement ses ocres sur la… Lire la suite Tweeds…

« Sans ELLE »…

IL m’a ouvert sa porte, tout perdu dans ses habits devenus bien trop larges, avec quinze kilos de moins et tout ce chagrin en quelques semaines à peine. Les larmes noient son regard sans couler sur ses joues mal rasées…. Lire la suite « Sans ELLE »…

Et puis soudain, plus rien…

Je tenais ta main bien au chaud dans la mienne, pour empêcher le froid de s’y installer à jamais, je croyais que rien ne pouvait t’arriver tant que mon énergie se fondrait dans le peu de force qu’il te restait…… Lire la suite Et puis soudain, plus rien…

A petits pas en Janvier…

Ce matin l’horizon s’étend devant moi comme un champ immense de possibles, que ferai-je de ces douze mois à venir, sans en gâcher aucun ni les user trop vite ? J’aime ces commencements qui éclairent de projets mes lendemains. Et… Lire la suite A petits pas en Janvier…

Regards…

Suivie pas à pas, surveillée au détour d’un couloir, épiée, interrogée, morigénée d’une prunelle courroucée, réconfortée d’une douce bienveillance, ou simplement ignorée… Peintures et statues posent sur moi leurs regards singuliers et ciselés par les années écoulées, si la pierre… Lire la suite Regards…

Un automne encore…

La lumière d’octobre a les mêmes reflets que les couleurs automnales des feuilles jaunissantes. On ne peut cependant se méprendre sur l’éclat de cette dorure flamboyante qui annonce les froidures à venir. La nature épuisée trouve dans le vent qui… Lire la suite Un automne encore…

Silence…

Le silence serait l’absence de toute « pollution » sonore. Mais le silence absolu serait insupportable puisqu’aucun bruit contraste ne lui conférerait son existence. Nos jours sont terriblement bruyants de toutes parts. Le brouhaha est permanent, en s’éloignant d’une source on se… Lire la suite Silence…

Mot d’absence…

Les mots m’ont échappé un moment, puis doucement me reviennent… Tout recroquevillés au creux de moi, ils n’attendaient qu’un baiser pour s’éveiller. Le silence a certains avantages, s’il vous a un moment reposés de mes logorrhées interminables, il fait aussi… Lire la suite Mot d’absence…

Moi sans Toi…

C’est un autre soir sans toi, comme tant d’autres avant celui-ci. Et pourtant je vis… Trois années ont passé, sans te voir ni te toucher… Je ne savais pas comment survivre à Ça… Et puis, jour après jour, curieusement, je… Lire la suite Moi sans Toi…

Silence…

La solitude ne s’y installe que si on lui laisse de la place… Aujourd’hui le silence de ma maison ne sera pas rompu par la musique qui presque chaque jour l’emplit du matin au soir. Le besoin d’un moment de… Lire la suite Silence…

Il neige, j’ai dix ans…

D’énormes flocons de neige se sont emparé du jardin, tranquillement, puisqu’ils savaient que pour le faire, ils avaient devant eux tout le temps qu’ils voulaient, l’enveloppant d’un manteau blanc et d’un silence assourdissant. Quelle beauté que cette opaline qui redonne… Lire la suite Il neige, j’ai dix ans…

Cocon ou prison, c’est selon…

Vivre seule c’est observer le monde à travers le prisme de la rupture avec un « avant » qui était souvent plus attrayant, quoique cette expérience soit elle tout aussi intéressante et, selon l’usage qu’on en fait, enrichissante. Quelque soit l’environnement amical… Lire la suite Cocon ou prison, c’est selon…

L’aubade d’une cascade…

Comme il peut arriver qu’une chevelure en une seule nuit blanchisse tant le chagrin peut se nourrir de couleur, la forêt a blêmi sous le froid de janvier, la neige et le givre se sont disputé la moindre brindille, le… Lire la suite L’aubade d’une cascade…

Je t’aime…

– Je t’aime… – Pffff… – Ben si… – Mais non, c’est plus possible… – Ah bon, et pourquoi c’est plus possible ?… – Je suis mort ! – Et ça change quoi ?… – Réfléchis… – Oui…. Et donc,… Lire la suite Je t’aime…

L’absence….

Bonjour, c’est Moi…. Ah c’est Vous?… Je crois vous avoir croisé déjà ? Je vous prie de me pardonner, je me sais encombrante, mais comprenez moi je n’ai d’existence que lorsque quelqu’un n’en a plus… Alors me voilà, présence impalpable… Lire la suite L’absence….