Étiquette : tendresse

Magique ?…

Me revoici, me revoilà… L’été m’a kidnappée, mais ne m’a pas encore offert plages ou montagnes pour oublier d’avoir quelque chose à faire… Je travaille ici ou là, avec entrain, plaisir, bonheur et énergie, « accessoirement » pour adoucir mes fins de… Lire la suite Magique ?…

Julia….

Quelques heures d’impatience, où mon ventre s’est serré en pensant à celui de ta Maman d’où tu te frayais un chemin vers la grande aventure qu’est la vie, et enfin te voilà, Julia, ma petite fille toute neuve… Tu arrives… Lire la suite Julia….

Comme une bouteille à la mer…

J’ai écrit une lettre, comme une bouteille à la mer, parce que sur le papier les mots prennent de l’importance, que l’encre y dépose un brin d’éternité, offrant à l’envie une possible relecture… J’ai écrit une lettre, comme un geste… Lire la suite Comme une bouteille à la mer…

Ainsi font font font les petites marionnettes…

Les marionnettistes sont des magiciens, des envouteurs de bois et de chiffons, qui d’un tour de ficelle inventent un petit être qu’on aurait eu peine à imaginer l’instant d’avant… Miracle d’un jeu de mains, habileté à donner un visage « humain »… Lire la suite Ainsi font font font les petites marionnettes…

Douze ans et demi à Grenoble…

J’ai avalé les kilomètres comme on croque un bonbon sans lui laisser le temps de fondre, l’excitation gommant la fatigue au fur et à mesure que le paysage me devenait de plus en plus familier…  Enfin, la plaine se mit… Lire la suite Douze ans et demi à Grenoble…

Amours du Lac…

Ils s’aiment. Du verbe aimer, ou partager, si vous voulez. Ils ont l’un pour l’autre les attentions les plus touchantes. Des gestes tendres, des mots pleins de douceur, une inquiétude au bord des yeux dès qu’il s’agit du bien-être de… Lire la suite Amours du Lac…

Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver…

Ma chérie, mon Alice de Janvier, comme c’est bon de te voir me reconnaitre et ton petit minois s’éclairer d’un si joli sourire quand j’arrive chez toi… Capucine, ma Princesse, comme c’est bon de répondre à tes petits bras qui se tendent… Lire la suite Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver…

Viktor…

Avec son petit museau retroussé et son regard intrigué, il fête chacun de mes retours d’une ronde effrénée autour de la table de la salle à manger, m’apporte ses jouets comme autant de trophées. D’humeur égale, il est un peu… Lire la suite Viktor…

Alice en Janvier… Malice en Avril…

Avec son petit bonnet marrant et ses grands yeux tous ronds, elle   m’attrape le cœur en un tour de menottes, l’Alice de Janvier s’éveille au monde, esquisse l’ébauche d’un sourire, s’en est  bien assez puisque dans un puits de tendresse… Lire la suite Alice en Janvier… Malice en Avril…

Alice…

Et bien nous y voilà !… Elle est arrivée, elle est là… Toute petite, fine et fragile, avec son petit nez retroussé et sa petite frimousse sous son mignon bonnet, deux kilos et quelques poussières de bonheur au bord du coeur, des… Lire la suite Alice…

La vie en rose…

Rose pêche ou rose bonbon, doudou en laine et chiffon doux pour marquer d’une pierre blanche la naissance de ce bébé tout rose… Frimousse boudeuse, tendre sourire et teint d’églantine pour une Maman câline… Tournicotti tournicotton, préparez-vous jeunes parents, c’est au manège enchanté que vous entraine… Lire la suite La vie en rose…

La kermesse de Valentin…

Pauvre Valentin ! Votre martyr n’a pas de fin, puisqu’aujourd’hui il n’aura servi à rien… Depuis des générations on a fait de vous une caricature de l’Amour… Pas une vitrine qui ne s’affuble de cœurs enrubannés et ridicules, pas un… Lire la suite La kermesse de Valentin…

Marguerite…

Il m’a dit : « Tu n’as pas su…  Maman est morte… »  Marguerite est morte… En Mars. Pour quelques mois encore Marguerite avait eu cent ans. Ce jour là, il avait tenu à ce qu’elle soit une reine… Mieux vaut tard… Lire la suite Marguerite…

Un arbre m’a parlé d’eux…

Il se tenait là , tout penché, comme le vent l’y avait contraint à  force de tant d’années passées à s’en protéger, enraciné aussi profond qu’il le pouvait, comme agrippé à  ce peu de terre qui restait sur cette piste… Lire la suite Un arbre m’a parlé d’eux…