Papa, Maman…

Le chagrin doucement s’est dissout dans ces deux longues dernières années, je peux maintenant me pencher sans pleurer sur vos vies évanouies. Tout s’est disloqué quand j’ai refermé la porte sur votre appartement vidé de tout ce qui vous appartenait et vous définissait en partie… Il ne me restait qu’un[…]

Lire la suite →

Quand monte ma colère…

« La misère poursuit implacablement et minutieusement l’altruisme et les plus gentilles initiatives sont impitoyablement châtiées. » Voyage au bout de la nuit » de Louis Ferdinand Céline. —————————————————————————————————————————————————————————————————- Elle me submerge comme la déferlante dévore la plage quand la tempête gronde… Ma colère… Tout mon corps tremble d’une rage que je peine[…]

Lire la suite →

Marraine…

S’endormir enfin, oublier son chagrin jusqu’au petit matin… Impossible sommeil quand, tapi au creux de mon cœur une tristesse insomniaque taraude ma nuit… A peine éveillée d’un assoupissement éphémère, convertir l’oubli provisoire en prise de conscience brutale et impitoyable, « tu es morte » ! Ne presque pas pouvoir s’en désoler, sauf[…]

Lire la suite →

Colère…

Assez ! Je le vois bien que je suis en colère… Ce n’est pas la peine de me parler, je ne veux rien entendre, fichez moi la paix ! J’ai le droit d’être en colère même si ça ne sert à rien, même si c’est aussi contre moi que je[…]

Lire la suite →