Catégorie : Textes courts

Boudeuse…

La Nature est une âme, n’en doutez point. Ce matin son humeur boudeuse se traduit par la grise mine qui contourne ses reliefs dans un ciel de la même froideur. Pas un souffle d’air pour enlacer les arbres et les… Lire la suite Boudeuse…

Aurore…

Ce matin est plein de douceur, un soleil pâlot tente de réchauffer les arbres dénudés, la lumière se laisse tamiser à travers leurs branches désespérément tendues vers un ciel que seule l’automne sait peindre aussi mélancolique, comme le Concerto N°1… Lire la suite Aurore…

Vercors…

Elle était arrivée à un moment de sa vie où ne subsistaient que de lointains souvenirs de ceux qui l’avaient accompagné toute son enfance. Les pages de son répertoire ressemblaient maintenant à celui de sa maman il y a quelques… Lire la suite Vercors…

Fournaise caniculaire…

Écrasé de chaleur le jardin perd ses couleurs, les fleurs ont rendu l’âme aux balcons, l’herbe est aussi rêche qu’un paillasson, les hortensias se ratatinent de soif, les rosiers se déboutonnent, à leurs pieds laissent tomber leurs habits de pétales…. Lire la suite Fournaise caniculaire…

Apnée…

Il arrive sans prévenir. Parce que le chagrin est égoïste, il aime être l’unique centre de notre intérêt, il se nourrit de ces moments dont la violence lui fournit larmes et désolations, il déteste la tendresse du souvenir qui, un… Lire la suite Apnée…

Bibliothèques au bois dormant…

Des livres oubliés se sont endormis sur le bord de ma cheminée, leurs pages bien closes sur l’histoire qu’ils auraient eu à me raconter, il y a longtemps qu’ils ont migré de la bibliothèque des mes parents jusqu’à cet endroit… Lire la suite Bibliothèques au bois dormant…

Ça tient à si peu d’être heureux…

Le vent s’est levé balayant tous mes regrets, une vie c’est bien trop court pour ouvrir et refermer tous les dossiers. Ce que j’ai pu réaliser n’est plus à faire et me laisse de jolis souvenirs, le reste n’a jamais… Lire la suite Ça tient à si peu d’être heureux…

Dans de beaux draps…

Quel bonheur que de se glisser dans un lit fraîchement refait ! Je ne vous parle pas d’un lit « baptisé », dont on a rapidement tapoté les oreillers, tiré les draps, pour lui donner un air de respectabilité. Non, je vous… Lire la suite Dans de beaux draps…

Feuille au vent…

Une feuille rousse vole au vent et se pose sur le sentier de terre battue. Elle n’y restera pas longtemps, d’autres risées vont la faire voyager. Elle accepte sans rechigner ces itinéraires dont seul le souffle du vent a la… Lire la suite Feuille au vent…

Beauté insulaire…

Lointaine et si proche, qu’il serait vain de tenter d’apprivoiser tant elle se sait désirée, l’ile se dessine de verdure et de roches sombres dans l’eau bleue qui l’a prise dans ses bras… Sauvage, elle se méfie de ceux qui… Lire la suite Beauté insulaire…

Et « pie » voilà…

Une pie, sur le moignon moussu d’un saule dénudé, de son bec pointu, déchiquète je ne sais quelle pauvre bestiole ressemblant à un asticot avant de s’en goinfrer sans vergogne. Vous allez vous étonner que je me préoccupe des agissements… Lire la suite Et « pie » voilà…

Ivresse en « Absurdie »…

« Il faut être toujours ivre. Tout est là : c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ?… Lire la suite Ivresse en « Absurdie »…

Matin de rien du tout…

Connaissez-vous ces matins paresseux où l’aiguille pointe midi avec un « tic tac » plein de reproches ? Ces heures lentes qui s’égrènent et qu’on regarde passer sans envisager quelque activité. Quelle aubaine que ces matinées balbutiantes qui peinent à s’occuper et… Lire la suite Matin de rien du tout…

Tapis rouge…

Moi je ne descendrai jamais l’escalier au tapis rouge, mais chaque matin frileux où je pars promener mon petit chien, devant moi la forêt déroule son sentier de feuilles rousses et givrées dont les craquements cristallins sont les plus belles… Lire la suite Tapis rouge…

« Dé-coration »…

Comme le Père Noël semblait avoir définitivement quitté nos contrées, je me suis dit qu’il était temps de me défaire de mon sapin qui trônait depuis des semaines au coin de la cheminée. C’est une décision qu’on prend le coeur… Lire la suite « Dé-coration »…