Catégorie : Sentiments

« Présence »…

Les années ont beau passer, l’âme se résoudre à cheminer lourde de ce chagrin inépuisable, la mort est quelque chose de tellement inimaginable, plus qu’une absence insondable, c’est un fait inconcevable, une énigme sans réponse qui nous laisse chancelants, interdits,… Lire la suite « Présence »…

Concerto…

Écoute ça Maman… Tu entends ça Papa ?… C’est un concerto que donne le vent dans les feuillages, le printemps rend plus douce sa musique, la sève nouvelle redonne chevelure aux arbres qui hier encore frissonnaient sous l’incertitude de Février,… Lire la suite Concerto…

Les pages…

L’automne se faufile discrètement entre deux nuages qui, mine de rien ont légèrement voilé la lumière, les rayons du soleil ont déposé leurs paillettes sur les feuilles roussies, l’herbe une dernière fois use ce qui lui reste d’énergie pour narguer… Lire la suite Les pages…

S’aimer encore…

« Les chants de Noël ont été inventés pour faire peser davantage la solitude sur les épaules des esseulés »… lui dit elle. « Tu exagères » lui répondit-il en souriant, « bien au contraire, ils adoucissent le quotidien à l’approche d’une nuit particulière, ils… Lire la suite S’aimer encore…

Un automne encore…

La lumière d’octobre a les mêmes reflets que les couleurs automnales des feuilles jaunissantes. On ne peut cependant se méprendre sur l’éclat de cette dorure flamboyante qui annonce les froidures à venir. La nature épuisée trouve dans le vent qui… Lire la suite Un automne encore…

Combien je t’aime ?…

« Je t’aime un peu, beaucoup, à la folie ou pas du tout » ?! « Aimer », c’est un verbe qui ne veut pas dire grand chose tant qu’il n’a pas rencontré d’obstacle. Il voudrait tout englober sans discernement, mais qui « trop embrasse… Lire la suite Combien je t’aime ?…

Deuil ?…

Un grand chagrin tel une sangsue cherche sans fin de quoi se nourrir pour ne jamais s’éteindre… Il ressemble aux hésitations de ce printemps larmoyant, qui n’en finit pas de tergiverser entre éclaircies et pluies… Certains matins lumineux laissent envisager… Lire la suite Deuil ?…

1096 poussières de lune…

L’aube qui se veut chaque jour un projet, peine quelquefois à le rendre crédible… Le chagrin muselé ressurgit sans crier gare tant il ne supporte pas qu’on fasse même sembler de l’oublier. Il se manifeste d’autant plus violemment qu’on a… Lire la suite 1096 poussières de lune…

Tic-tac, tic-tac…

Les anniversaires sont des jours curieux où l’on est censé se souvenir plus intensément d’un évènement passé. Celui de notre naissance n’a finalement guère d’importance, même si l’on accorde aux dizaines toutes rondes une raison de les fêter plus spécialement…. Lire la suite Tic-tac, tic-tac…

Maison fleurie, maison amie…

Il n’est pas rare qu’une rose ou quelque autre fleur de serre ou de jardin se trouve à boire l’eau d’un vase posé dans mon salon, mais d’ailleurs, dans ma cuisine vous en verrez aussi car je m’y tiens souvent,… Lire la suite Maison fleurie, maison amie…

« Clap » et c’est fini…

Un après-midi sans Bacri… Le premier d’une longue série…Cette année décidément n’a pas tardé à faire un premier faux pas… Ils se seraient donné le mot tous ces troubadours qu’on aimait bien ?… Avant lui, Hossein, Brasseur, Yordanoff, Lonsdale, Bedos,… Lire la suite « Clap » et c’est fini…

Ma maison, mon alliance…

Je ne sais quels mots dégoter pour vous parler du cocon qui me sert de maison… C’est une tout petit endroit très particulier, qui l’approche pour la première fois ne s’en éprend pas sur le champ, elle a petite mine,… Lire la suite Ma maison, mon alliance…

Spassiba, merci…

C’est un dernier jour d’année qui a fait de son mieux pour la quitter en beauté. Il a laissé le vent déblayer le reste des feuilles fanées, saupoudré de blanc tous les toits alentours et pris garde de ne rien… Lire la suite Spassiba, merci…

Mon « Poussin »…

Oscar ça ne va pas du tout, je viens de faire le compte, tu as neuf ans aujourd’hui ! Te rends-tu compte du nombre impressionnant d’années que je me vois obligée d’ajouter aux miennes à chacun de tes anniversaires, elles… Lire la suite Mon « Poussin »…

Mes quarante ans auraient-ils desservi les tiens…

Quarante ans !… Me voici me souvenant des miens avec un mélange de joie et d’embarras, celui de n’avoir pas pu ou pas su faire perdurer jusqu’aux tiens ces années où la vie n’avait pas la morosité de celle d’aujourd’hui…… Lire la suite Mes quarante ans auraient-ils desservi les tiens…