Étiquette : lumière

« Chonchon »…

C’est un jour comme un autre, d’une platitude étonnante tant rien n’est venu en modifier l’apparence ennuyeuse, pas le moindre petit relief témoignant d’un sursaut d’originalité, fait d’heures arthrosiques qui s’étirent péniblement, à peine remplies, laissées à l’abandon comme tout… Lire la suite « Chonchon »…

Labyrinthique…

Elle a enjambé le talus herbeux pour d’un saut retrouver la terre durcie d’un sentier, après des jours d’errance à l’ombre des grands arbres, elle retrouvait enfin courage, si elle ne savait pas encore où la mènerait ce chemin pierreux,… Lire la suite Labyrinthique…

????????????…

Plus je vieillis, plus l’inexplicable prend chaque jour davantage de place. De l’ordre de l’intime, les mots peuvent manquer pour définir ce qui ne se nomme pas mais plutôt se ressent. A tenter en vain de le partager, je m’épuise,… Lire la suite ????????????…

A petits pas en Janvier…

Ce matin l’horizon s’étend devant moi comme un champ immense de possibles, que ferai-je de ces douze mois à venir, sans en gâcher aucun ni les user trop vite ? J’aime ces commencements qui éclairent de projets mes lendemains. Et… Lire la suite A petits pas en Janvier…

Un automne encore…

La lumière d’octobre a les mêmes reflets que les couleurs automnales des feuilles jaunissantes. On ne peut cependant se méprendre sur l’éclat de cette dorure flamboyante qui annonce les froidures à venir. La nature épuisée trouve dans le vent qui… Lire la suite Un automne encore…

Tergiversations de Mars…

C’est un ciel qui ne veut rien dire de ses intentions. Il s’est peint en gris, mais ce pourrait être en bleu en un rien de temps. Les crocus d’ailleurs, ne savent quoi faire de leurs corolles encore frileuses qu’ils… Lire la suite Tergiversations de Mars…

Le sourire des autres…

Ce matin en me réveillant, j’ai trouvé sur mon écran un « bol de sourires » qu’une amie avait déposé en passant, car vous aurez remarqué que nos masques plaqués comme des bâillons sur nos museaux retiennent toutes nos expressions aussi parfaitement… Lire la suite Le sourire des autres…

Le temps d’une parenthèse…

Ces jours là, le soleil brille autant qu’il veut, mais il pourrait tout aussi bien jouer à cache-cache derrière les nuages, ou céder sa place à ces rideaux de brumes humides qui éteignent les plus beaux paysages, la lumière dans… Lire la suite Le temps d’une parenthèse…

Les petits matins gris…

Un voile d’organdi recouvre le jardin et les collines alentours… C’est un petit matin gris… Le soleil fait la grasse matinée et tarde à réchauffer l’herbe toute mouillée de rosée. Pas le moindre gazouillis, pas un seul envol à tire… Lire la suite Les petits matins gris…

Respirer…

J’ai besoin d’ESPACE, je voudrais pousser les murs ou en casser quelques uns pour les reconstruire un peu plus loin… Faire disparaitre quelques meubles ou les peindre si clairs qu’ils se fondraient dans l’air… Mettre dans un carton tous ces… Lire la suite Respirer…

Un dernier soupir…

La mort a emporté ton âme et laissé sur le lit une écorce vide, pourquoi vouloir encore retrouver dans cette immobilité blafarde, qui te ressemblait si peu, quoique ce soit de toi qui nous rappelle ce que tu étais il… Lire la suite Un dernier soupir…

Trois jours…

Trois longues journées d’apnée, où le temps suspendu à un diagnostic vous dicte son rythme et pèse des tonnes… Où plus rien n’a d’importance puisque plus rien ne semble avoir d’avenir… Où les priorités se redéfinissent en fonction de sa… Lire la suite Trois jours…

Ma terrasse…

Ici tout appelle l’été. Le bleu du portillon et de la bordure du toit laisse vagabonder mon imagination jusqu’à une idée océane, et, à défaut de calanque ou d’horizon bleu, on peut entendre chanter la Moselle qui passe plus bas… Lire la suite Ma terrasse…

La boite de Pandore…

  Si la curiosité de Pandore n’avait pas été si forte, l’humanité aurait, dit-on, échappé à bien des maux, entre autres, à l’inéluctable condamnation à vieillir…   C’est la lumière qui n’est plus la même… C’est ça… Dans mes souvenirs… Lire la suite La boite de Pandore…

Rouler la nuit…

J’aime bien rouler la nuit. Quand la campagne met son masque sombre, je ne vois plus qu’un ruban d’asphalte balayé quelques secondes par les phares des voitures qui me croisent, et par ceux de celles qui, me dépassant, éclairent un instant… Lire la suite Rouler la nuit…