“Grosso modo… De quoi j’me mêle ?”…

  “Grosso modo qu’as-tu fait de ta vie ?” me demandait un jour quelqu’une qui n’en avait pas fait grand chose… Une vie “ça n’est rien” me disait ma grand-mère, alors, je n’avais pas vingt ans, et la certitude d’avoir l’éternité devant moi, comme si la jeunesse m’était un statut définitif et immuable !…[…]

Un regard…

Elle a ce regard profond et pénétrant de ceux qui, quoique contraints de dépendre des autres sauront toujours garder leurs distances. Elle nous déshabille des yeux et nous démaquille l’âme, devant elle la tricherie se dérobe, l’artifice est superflu… A l’obligation d’être immobile elle oppose une énergie qui nous laisse stupéfaites et bouillonne d’une impatience que[…]