Catégorie : tendresse

Concerto…

Écoute ça Maman… Tu entends ça Papa ?… C’est un concerto que donne le vent dans les feuillages, le printemps rend plus douce sa musique, la sève nouvelle redonne chevelure aux arbres qui hier encore frissonnaient sous l’incertitude de Février,… Lire la suite Concerto…

Délice savoyard…

Le « Chabanais savoyard », vous ne connaissez pas ? Cette savoureuse pâtisserie régionale faite d’un biscuit de chenapans à peine doré, d’une crème de voyous vanillée, coiffée d’une meringue panachée parfumée à la Capucine, d’un brin d’Oscar chocolaté et d’une chapelure… Lire la suite Délice savoyard…

Colifichet au poignet…

« C’est un bracelet de force » me dirent-ils, en m’offrant mon cadeau d’anniversaire, « pour affronter les douleurs, les fatigues et les peines… mais pour faire joli aussi » ! Il est très souvent à mon poignet, bien sûr quand je sais devoir… Lire la suite Colifichet au poignet…

Maison fleurie, maison amie…

Il n’est pas rare qu’une rose ou quelque autre fleur de serre ou de jardin se trouve à boire l’eau d’un vase posé dans mon salon, mais d’ailleurs, dans ma cuisine vous en verrez aussi car je m’y tiens souvent,… Lire la suite Maison fleurie, maison amie…

« Clap » et c’est fini…

Un après-midi sans Bacri… Le premier d’une longue série…Cette année décidément n’a pas tardé à faire un premier faux pas… Ils se seraient donné le mot tous ces troubadours qu’on aimait bien ?… Avant lui, Hossein, Brasseur, Yordanoff, Lonsdale, Bedos,… Lire la suite « Clap » et c’est fini…

Mon « Poussin »…

Oscar ça ne va pas du tout, je viens de faire le compte, tu as neuf ans aujourd’hui ! Te rends-tu compte du nombre impressionnant d’années que je me vois obligée d’ajouter aux miennes à chacun de tes anniversaires, elles… Lire la suite Mon « Poussin »…

Mes quarante ans auraient-ils desservi les tiens…

Quarante ans !… Me voici me souvenant des miens avec un mélange de joie et d’embarras, celui de n’avoir pas pu ou pas su faire perdurer jusqu’aux tiens ces années où la vie n’avait pas la morosité de celle d’aujourd’hui…… Lire la suite Mes quarante ans auraient-ils desservi les tiens…

Cinq feuillées d’amour…

Aujourd’hui est un grand jour, elle a cinq ans ma poupée ! C’est ma toute benjamine petite-fille, aucune cigogne n’a depuis envisagé de pointer le bout de son bec sur un berceau en osier ! Ce matin tu as pris… Lire la suite Cinq feuillées d’amour…

Lettre au fond d’un tiroir…

Si tu me lisais, si tu me lisais, entre les lignes, sous les virgules, Si tu me comprenais à demi mot, sans point d’exclamation, ni point de suspension, Si tu voulais bien de moi, si tu pouvais un peu m’aimer,… Lire la suite Lettre au fond d’un tiroir…

Même mes roses pleurent…

Hier… Je peine à sortir la tête hors de l’eau… J’affronte ce vide infernal qu’est l’absence d’un être. Hier encore, calé entre les oreillers que j’avais disposé pour que ton dos s’apaise, tu dormais à longueur de journée, laissant échapper… Lire la suite Même mes roses pleurent…

Par un petit matin clair…

Par un petit matin clair s’en sont allés promener de l’autre côté du pays un papa et une maman en quête de musique et de bonheur en amoureux. Une mamie, prête à tous « les sacrifices » était arrivée la veille tout… Lire la suite Par un petit matin clair…

Murmures du Der…

Der… Là-bas… Où l’eau le dispute à la verdure, où, dans les champs ondulants sous la brise légère, il arrive qu’avec un peu de patience, on puisse voir picorer les grands oiseaux gris… Où le bruissement de la forêt toute… Lire la suite Murmures du Der…

C’est grave, Docteur ?…

C’est grave, Docteur ?… J’ai des bouffées… Des bouffées d’amour, des bouffées de tendresse, des bouffées de bonheur !… Elles m’arrivent sans crier gare, quelquefois le matin ou parfois le soir, qu’il fasse grand soleil ou que l’orage gronde au… Lire la suite C’est grave, Docteur ?…

Julia….

Quelques heures d’impatience, où mon ventre s’est serré en pensant à celui de ta Maman d’où tu te frayais un chemin vers la grande aventure qu’est la vie, et enfin te voilà, Julia, ma petite fille toute neuve… Tu arrives… Lire la suite Julia….

Comme une bouteille à la mer…

J’ai écrit une lettre, comme une bouteille à la mer, parce que sur le papier les mots prennent de l’importance, que l’encre y dépose un brin d’éternité, offrant à l’envie une possible relecture… J’ai écrit une lettre, comme un geste… Lire la suite Comme une bouteille à la mer…