“Grosso modo… De quoi j’me mêle ?”…

  “Grosso modo qu’as-tu fait de ta vie ?” me demandait un jour quelqu’une qui n’en avait pas fait grand chose… Une vie “ça n’est rien” me disait ma grand-mère, alors, je n’avais pas vingt ans, et la certitude d’avoir l’éternité devant moi, comme si la jeunesse m’était un statut définitif et immuable !…[…]

Der….

La plaine s’étire sans fin, entre forêts dépouillées et champs dénudés, le sol humide égrène ça et là étangs isolés et claires sauvages où s’effondre un ciel aux couleurs d’eau et de terre. Le chemin s’allonge sur une douce pente herbeuse qu’une ultime neige a poudré de blanc. Ici le[…]

Aimer, tout simplement…

C’est épuisant d’aimer… Mais c’est, comme disaient nos grands-parents, “une bonne fatigue”… Aimer c’est prendre un risque et oublier sa peur, c’est se mettre en danger, c’est parier et  braver l’avenir… Moi  j’adore être épuisée de cette façon là ! On meurt tous un jour épuisés… Alors, autant mourir épuisé d’avoir[…]

Alice…

Et bien nous y voilà !… Elle est arrivée, elle est là… Toute petite, fine et fragile, avec son petit nez retroussé et sa petite frimousse sous son mignon bonnet, deux kilos et quelques poussières de bonheur au bord du coeur, des yeux déjà grands ouverts sur cette vie que tu viens[…]

Son bouquet…

Il est enfin arrivé, il est là, dans l’entrée, avec son bouquet… Il le tient nonchalemment du bout d’une main,derrière lui, comme ça, mine de rien,  me le donne en m’embrassant, “tiens, j’ai trouvé ça” me dit-il presqu’en bougonnant… Il est comme ça l’homme du reste de ma vie, il n’est pas[…]

Coeur d’artichaut !…

Les gens “bien-pensants” me font rire ou me fatiguent selon mon humeur, tous ceux qui  “à votre place” sauraient bien mieux que vous ce qu’il faut faire ou ne pas faire !… J’ai pu observer bien souvent que ces gens là étaient des aigris ou des privilégiés. Quelquefois les deux à la fois[…]

La petite araignée

Je viens d’écraser une araignée ! Elle ne m’avait rien fait, elle s’était juste échappée de mon bouquet… J’avais cueilli quelques branches de mon lilas blanc, et tandis que je les posais dans un grand vase rempli d’eau claire, elle a tissé un fil pour quitter les bourgeons et descendre[…]