Heu ?…

Je ne sais que vous dire au seuil de cette nouvelle année, j’ai donc enfilé mes gants blancs pour prendre avec des pincettes des mots dont je sais que les mieux choisis risqueront de vous déplaire, l’époque étant à la controverse… Si je vous souhaite une bonne année vous allez me rétorquer qu’elle ne peut être pire (ça c’est pour les optimistes…) les autres me prédiront les catastrophes qu’on nous prépare dans l’ombre des cabinets ministériels ou des laboratoires chinois…

Si j’ose avancer qu’en toutes choses il faut raison garder, certains me traiteront de naïve, quand d’autres, adeptes du » platisme« , seront persuadés que tout est déjà écrit à l’encre sympathique et que, si on ne peut rien prouver c’est bien parce que tout ça est vrai !

Si j’espère pour vous des jours meilleurs, ceux qui ont tâté du Covid vont m’expliquer qu’ils sont encore trop épuisés pour danser, ceux qui refusent d’être vaccinés tenteront de me convaincre qu’on veut nous empoisonner, et ceux qui sont en bonne santé transpireront de peur d’être contaminés !

Je ne sais plus ni quoi vous écrire, ni quoi vous faire espérer, puisque vous ne lirez qu’entre mes lignes et n’entendrez bien que ce que vous voudrez ! Souhaiter une bonne année à des gens qui sont pressés de quitter celle-ci et peu enclins à entamer celle-là, c’est une gageure, que dis-je un défi !

Mais comme je suis une fille persévérante et plutôt bienveillante, je vais encore formuler pour chacun et chacune d’entre vous, des vœux discrets mais obstinés, de ceux qu’on garde de côté pour les jours sans lendemain, pour les heures sans fin. D’autres plus flamboyants, pour les nuits sans lune et les jours de brumes, et quelques uns tout chauds pour les esseulés, les chagrinés et les désespérés… J’en ai préparé quelques autres parfumés pour les curieux qui ne demandent qu’à les suivre, et encore une dizaine pour les retardataires qui auront laissé passer l’heure…

Il est minuit mes ami(e)s, allons sous le gui et serrons dans nos bras cette année toute neuve qui ne sera finalement que celle qu’on se construira. Elle est encore toute petite et ne demande qu’un peu d’amour pour grandir, ne lui reprochons pas ce qui ne lui revient pas, encourageons ses efforts, soyons solidaires pour soutenir ses projets, aidons nous et le ciel nous aidera, on ne peut simplement s’asseoir et regarder venir les succès qu’on n’a pas invité !

Hop hop hop !!!

Hauts les cœurs et les ambitions !

Bonne et heureuse Année 2021 !

Author: Mo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.