Comme une bouteille à la mer…

J’ai écrit une lettre, comme une bouteille à la mer, parce que sur le papier les mots prennent de l’importance, que l’encre y dépose un brin d’éternité, offrant à l’envie une possible relecture…

J’ai écrit une lettre, comme un geste de tendresse, parce que les mots y deviennent une caresse, leur douceur y laisse l’empreinte de ceux qu’on n’ose pas toujours dire, proposant ainsi de la ressentir encore et toujours…

J’ai écrit une lettre, pour te dire toutes les richesses du cœur, celles qui donnent du bonheur, celles dont on peut user sans parcimonie, car plus on les partage plus elles se multiplient…

J’ai écrit une lettre, d’une écriture défaillante, dont les lettres toutes frissonnantes traduisent la crainte de ne pas dire comme il faut tout ce qui déborde de mon âme…

J’ai envoyé une lettre, ma main en tremblant l’a confié aux bons soins d’un facteur, elle doit à cette heure « cahin caha » faire son chemin entre Lorraine et montagnes, bientôt tu la trouveras…

J’ai posté ce matin, une lettre pleine des mots que je n’osais te dire, elle a peut-être déjà trouvé refuge entre tes mains, et dévoilé tous ses secrets à ton être blessé, les laisseras-tu te révéler combien t’aimer est compliqué en ces moments où un rien peut t’abimer ?

Tu as certainement entre tes mains, cette lettre que je t’ai envoyée ce matin, ma mémoire la retient par cœur,  je la relis en silence du bout des lèvres, comme si ma voix risquait d’en briser toute la magie que j’ai tenté d’y glisser…

Je t’ai écrit cette lettre, comme une bouteille à la mer, parce que sur le papier, les mots prennent de l’importance, que l’encre en inondant leurs sillons y gomme mes craintes, mes faiblesses, ma timidité, et qu’entre les lignes musardent ceux que nous auront encore à nous dire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *