Crabes fourbes ou méduses frelatées…

Les crabes ne sont pas francs du collier… Ce sont des fourbes et des dissimulateurs.

Celui-là, égaré dans le froid d’un hiver longuet, se prit à rêver de douceur. Le grain de mon sein du lui souvenir celui d’un sable chaud et humide dans lequel il aimait tant s’enfoncer pour échapper aux moiteurs de l’été… Comme il était affamé, il ne se contenta pas d’y plonger, il se mit à le grignoter !

Le crabe est un animal discret. Il s’en reput un moment en silence. Si bien qu’il fallut de longs mois pour soupçonner sa présence qui se révéla finalement très envahissante… Démunie devant tant d’impudence, je m’en remis à de doctes carabins, qui l’en délogèrent d’un coup de bistouri … Mais la maudite bestiole en s’en allant me laissait aussi dépouillée qu’une amazone…

Les avisés chirurgiens cherchèrent comment combler cette embarrassante absence et finirent par convenir qu’une de ces jolies méduses qu’ils gardaient depuis des lustres dans un bassin feraient suffisamment  illusion…  « Illusion », c’est bien le mot qui leur convient ou bien PIPeau oserais-je dire… Les bestioles sans abri, souples et nacrées, avaient su les convaincre de les loger…

Me voici donc accoutrée d’une espèce de ventouse certes fragile, mais bellement accrochée, et mon Dieu, je n’étais pas mécontente de retrouver aussi vite féminine apparence !

Ils ne me précisèrent pas qu’ils s’étaient eux-mêmes fait bernés par de fieffés marins d’eau douce, et que cette belle méduse, comme des milliers de ses congénères, n’était qu’une pâle imitation en  silicone trafiqué… Que voulez-vous, il fallait bien jusqu’à la dernière les utiliser, diable, ces méduses là, toutes suspectes qu’elles étaient, avaient coûté !

Me voici, comme bien d’autres, porteuse en mon sein d’une méduse frelatée que je ne peux m’extirper. Il faudrait encore pour m’en libérer faire confiance à ceux qui m’en ont affublée en sachant vraisemblablement qu’ils me mentaient !… Pire encore, il faudrait maintenant patiemment les écouter me rassurer et tenter de me convaincre qu’il n’y faut rien changer…

Crabes et méduses associés, radins carabins et fieffés apprentis sorciers soyez bien certains que je ne m’en laisserai pas conter !

 

A toutes les victimes des groupes de pression économiques et financiers  qui jouent avec notre santé !

1 commentaire sur “Crabes fourbes ou méduses frelatées…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *