Je ne sais pas vous, mais…

Je ne sais pas vous, mais…

Avez-vous remarqué ?…

Qu’il pleut souvent quand on a oublié son parapluie ou qu’on sort de chez son coiffeur…

Que tout devient compliqué quand on est pressé et qu’on est systématiquement en retard alors qu’on pense avoir tout son temps…

Qu’au supermarché on choisit toujours le caddie qui n’a que trois roues valides et qu’à peine prenant son tour dans la file d’attente pour passer à la caisse, il y a soudain un problème d’étiquette…

Que la paire d’escarpins sur laquelle on louche depuis des jours et des jours n’existe plus dans sa taille ou que le parfum dont on ne parvient pas à se passer depuis des années ne se fabrique plus…

Que revient à la mode tout ce dont on vient de se séparer après avoir tout gardé pendant des années…

Qu’il suffit de surfer sur Internet au bureau pour qu’au même moment passe son patron…

Qu’un « bug » survient toujours sur l’ordinateur avant qu’on ait eu le temps d’enregistrer sa saisie…

Que le four tombe en panne le jour où l’on reçoit ses amis, et que le soufflé inratable finit de s’effondrer sur le coin de la cuisinière !

Que les gendarmes sont installés au rond-point chaque fois chaque fois qu’on n’a pas bouclé sa ceinture de sécurité, qu’un radar nous  « flashe » la seule fois où l’on n’a pas surveillé son compteur…

Qu’à la radio l’animateur n’a pas précisé le titre de cette chanson qu’on aimerait tant retrouver…

Que le livre qu’on cherche désespérement depuis des semaines ne sera pas réédité…

Que l’ascenseur est bloqué quand on a dix étages à monter…

Qu’il n’y a plus de gobelet quand on arrive à la machine à café, ni d’eau chaude pour la douche quand on en rêve après que toute la famille y soit passée…

Qu’on ne perd jamais que les objets auxquels on est attaché…

Que le vase qui conviendrait si bien à ce bouquet est rangé sur l’étagère que notre mètre cinquante six n’atteindra jamais sans l’aide de l’escabeau qu’on a la flemme d’aller chercher dans la pièce à côté…

Que la belle affaire que l’on vient de faire est vendue deux fois moins cher dans le magasin d’à côté…

Qu’on rencontre toujours la personne « qu’il ne faut pas » le jour où l’on n’est ni coiffée ni maquillée…

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il ya des jours où rien ne se passe comme il faudrait !…

Author: Mo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.