Le secret…

Chut… Ne le dites à personne… Chut… Taisez-vous… C’est un secret…

Mes lèvres brûlent de vous le dévoiler, mais ça ne sa fait pas de dire les secrets…

A moins qu’à votre tour vous me promettiez de le garder ?…

C’est terrible de ne pas pouvoir s’épancher !

Surtout que mon secret n’est plus un vrai secret puisque déjà quelques uns l’ont percé…

Oh là là… Si vous saviez …

Bon, je peux au moins vous en dire la moitié…

Mais surtout, n’allez pas la galvauder ! C’est une moitié de secret qui pourrait vous le faire deviner…

Par où commencer ?

Quand je pense à mon secret je frissonne et mon cœur bat un peu plus fort…

C’est un secret qui a quelques années, c’est vous dire s ‘il a été bien gardé !

Mais depuis quelques mois, je le trouve bien lourd à porter. Il me semble qu’on lui a donné trop d’importance. C’est le genre de secret qui ne devrait jamais exister. Mais parfois la vie est si compliquée qu’on préfère un moment se  taire et attendre des jours meilleurs pour le laisser découvrir. Y’a rien de mieux qu’un secret pour se protéger.

Quand vous le connaitrez vous aussi vous serez étonné ! A moins qu’en y réfléchissant vous ne l’ayez soupçonné ?

Je serais surprise que vous n’éclatiez pas de rire ! Vous auriez beau jeu de me dire que de Polichinelle il s’était inspiré…  Forcément… Il vous touchait parfois de si près…

Avant de tout vous révéler, laissez moi encore y réfléchir. Il faut que vous sachiez que quelqu’un d’autre le connait. Vous allez vous écrier que dans ces conditions ça n’est plus un vrai secret… Ben si, c’est « notre » secret, et c’est pour ça qu’il me faut sa permission pour le partager… Mais là, je ne peux pas lui demander, il est très occupé… Et ce n’est pas dit qu’il accepterait… Il doit faire attention à ne pas trop s’exposer… Même s’il n’y a rien de si terrible à cacher…

Et puis, en vous le confiant, qui me dit que vous n’allez pas aller aussitôt le crier sur tous les toits… Remarquez que s’il ne tenait qu’à moi, je serais déjà sur tous les toits… Il est des secrets qu’on a hâte de partager…

S’il en est de douloureux à avouer, le nôtre fait partie de ceux qu’on aimerait bien dire… Et moi, ça fait des mois que je m’en empêche parce qu’il n’appartient pas qu’à moi d’en décider…

Je vous sens trépigner d’impatience… Ne prenez pas cet air de confesseur, n’imaginez rien qui puisse nous être reproché ! Je crois même que si vous le connaissiez, vous nous applaudiriez !

Là, il est temps de trancher. J’ai bien pesé le pour et le contre avant de tout vous avouer, et figurez-vous que finalement je préfère me taire et vous laisser sur votre faim… Car voyez-vous, comme tous les secrets, en pleine lumière, il perdrait ses couleurs… Et le notre à celles du bonheur.

Mais promis, dès que possible, nous vous le confierons…

Pour vivre heureux, vivons cachés, c’est peut-être ça la moitié de mon secret…

Author: Mo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.