Voeux pieux ?…

Je ne veux pas, ce soir, entendre parler de tout ce qui ne va pas !

Je vous le concède, bien des choses ne se passent pas comme on aimerait, bien de nos rêves se sont échoués sur le sable d’un quotidien embrumé…

Des amis nous ont quitté, d’autres vont devoir se battre pour continuer à nous accompagner, la maladie se fait de plus en plus maligne à mesure que les années grignotent notre jeunesse…

Je sais tout ça, et bien d’autres contrariétés encore…

Et après ? Quand nous nous serons épanchés sur nos chagrins, nos douleurs ou nos désillusions, qu’y grappillerions nous de bon pour continuer d’avancer ?…

Car, en avons-nous seulement le choix ? Nos chemins sont pavés de bonnes intentions qu’il faudra bien reconsidérer quand, peut-être, elles aussi auront trébuché ou se seront effondrées !

Hauts les cœurs que nous avons presque tous généreux et créatifs ! (Je pose un bémol concernant ceux qui se laissent bouffer par l’aigreur ou la jalousie dont il faut expressément refuser de côtoyer la nuisance plus longtemps…)

Nous avons des réserves d’optimisme, des tonnes d’imagination, des désirs et des rêves plein la tête ! C’est aujourd’hui où justement rien ne va aussi bien qu’on l’espérait, qu’il faut y puiser l’envie et la persévérance ! Cherchons l’audace, l’ardeur qui forgent la force d’âme ! Ne plions pas trop vite devant l’adversité… Qui vous a jamais promis que tout vous tomberait tout cuit dans le bec ?…

Pensez d’abord à celles et ceux qui ont bien moins que vous n’avez, si cela ne suffit à vous consoler, dites vous que si vous allez de galères en catastrophes, un jour forcément arrivera où la chance frappera à votre porte ! Et si ce jour vous tarde au point que vous peiniez à y croire encore, dites vous que la plupart du temps la chance ne s’attend pas, elle se provoque !

Allez, debout ! Du nerf, du cœur, qui ne tente rien n’a rien !

Je vous souhaite d’exister, de vivre le meilleur, et s’il s’agissait du pire, de le supporter au mieux, car vivre le pire, c’est vivre quand même… Ceux d’entre nous, à l’instant de devoir s’en aller ont l’espoir de gagner quelques instants encore… Je vous souhaite de rêver, d’espérer, et pourquoi pas, de réaliser ! J’aimerais vous offrir des morceaux de mes bonheurs pour vous prouver qu’ils sont possibles même quand des années durant ils furent aux abonnés absents ! Le temps passant cicatrise les blessures et favorise l’oubli… Même aux pires moments de ma vie, en plissant les yeux, je l’ai vue cette lueur d’espoir qui m’a convaincue de continuer à y croire !!!!

Que 2014 soit plein de malice, de joie, de folie, d’exubérance, de partages et d’amitiés, de blagues et de fou-rires, d’amour, de tendresse, de connivence et de pardons, que cette année soit avant tout ce que vous en ferez avec ce que vous pourrez au mieux en maitriser…

Bonne et heureuse année ! Car, quelle qu’elle sera, plein d’heureux moments vous attendent, c’est d’eux qu’il faut rêver… Une coupe ? A moitié pleine, évidemment !

A mes amis dans la joie ou l’adversité, un sac de mots costauds et pétillants pour cette année 2014 !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *