Panda….

Affalé au milieu d’un sentier, le poil tout mouillé d’une pluie nocturne aussi violente que la vue de son œil gauche arraché, il gisait là, abandonné puisque borgne il n’attendrissait plus le gamin qui l’avait gagné contre quelque ticket à la fête foraine d’à côté. De loin, je n’avais d’abord[…]

Lire la suite →

Viktor…

Avec son petit museau retroussé et son regard intrigué, il fête chacun de mes retours d’une ronde effrénée autour de la table de la salle à manger, m’apporte ses jouets comme autant de trophées. D’humeur égale, il est un peu jaloux de qui pourrait de trop près m’approcher, mais juste ce[…]

Lire la suite →