Étiquette : inquiétude

Destin et synchronicité…

Je l’ai aperçu au bout du chemin, là-bas tout au loin, il émergeait d’une brume, c’est lui qui, je crois, m’a vue le premier, moi, je ne l’ai pas tout de suite reconnu… Un Avenir approchait lentement, comme pour ne… Lire la suite Destin et synchronicité…

« Autant en emporte le vent » (disait François Villon…)

Épuisée, sans aucun doute… Anéantie de tristesse et d’inquiétude… Comme par le vent, qui ébouriffe mes cheveux, gonfle mon manteau, me pousse ou me tient debout… La nuit, qui s’effondre en frissonnant sur les sapins, des fenêtres plus loin, qui… Lire la suite « Autant en emporte le vent » (disait François Villon…)

« Je t’aime »…

« Je t’aime »… Sept petites lettres pour deux mots qu’on prononce ou qu’on espère… Parfois trop facilement dits tandis qu’ils peuvent être impossibles à énoncer… « Je t’aime »… Conjugué à la première personne, peut mentir comme un arracheur de dents ou se… Lire la suite « Je t’aime »…

Le chagrin d’un homme…

Il a enfermée sa tête entre ses mains, comme un enfant qui croit qu’ainsi on ne le voit plus, comme si rien de plus douloureux encore ne pourrait ici l’atteindre… Ses doigts blanchissent tant il y concentre sa tension jusqu’à… Lire la suite Le chagrin d’un homme…

C’est une fille qui attend…

C’est une fille qui attend… Vous ne vous en douteriez pas tant elle est occupée en tous temps. Mais en fait, elle attend en s’agitant. Elle ne s’affaire que pour tuer ce foutu temps qui ne passe jamais assez vite… Lire la suite C’est une fille qui attend…

Quand je serai grand, je serai pompier !…

Oscar a mis nos cœurs à l’envers l’autre soir ! Oscar, petit bout d’amour, d’une montée violente de température a fait d’autant grimper notre inquiétude ! Oscar n’en a cure, il est trop content d’avoir rencontré de vrais pompiers ! Oscar… Lire la suite Quand je serai grand, je serai pompier !…