Tendre chahut du soir… Ou, Capucine et son Papa…

Il la prend dans ses bras et la soulève en tournoyant, déclenchant une cascade d’éclats de rire, la fait redescendre en écarquillant les yeux comme s’il ne maitrisait pas l’affaire, son regard s’illumine et la voilà toute en fou-rire ! C’est l’heure d’aller dormir, mais chez Mamimo tout ou presque est permis, les bonnes habitudes y ont la vie dure, les horaires deviennent un peu élastiques…. Il a les yeux aussi brillants que sa fille, ce tendre chahut l’amuse bien autant qu’elle ! Il lui conte des histoires à dormir debout, elle l’écoute en souriant, prête à trouver sans tarder une autre raison d’être hilare !!!

Adossée au chambranle de la porte de la chambre, je savoure l’instant, je ne peux détacher mon regard de cet attendrissant batifolage, le bonheur prend toute la place dans cette pièce comme dans mon cœur, et bientôt tous ces rires s’estompent jusqu’à ne plus être qu’un bruit de fond, je m’évade dans ce bruyant silence, le temps n’est tout à coup plus tout à fait le même, et la silhouette d’un autre homme s’est substituée à celle de mon fils… Il lui ressemble tant que je ne sais plus qui je vois vraiment, leurs mains se confondent dans cette infinie tendresse paternelle, le jeune papa est redevenu l’enfant… L’espace d’un instant, un Grand-Père prématurément « monté au Ciel » est descendu nous dire qu’il n’était pas si loin, juste de l’autre côté du chemin… Comme une caresse qui effleurerait la petite frimousse, comme un regard attendri sur son fils devenu père à son tour, de ce mirage envoutant n’est plus resté qu’une effusion d’émotion et de douceur, une brume de nostalgie dont le prochain éclat de rire traversera les années et me ramènera à la réalité….

A mon fils Pierre et à sa fille Capucine…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *