Economies d’énergies…

Je ne veux plus gaspiller ni mon temps ni mon énergie…

Pour des causes perdues, car si je n’ai pas passé l’âge des rêves, des envies et des désirs, je n’ai plus celui des utopies…

Pour des gens inintéressants, à ce sujet, vous me permettrez d’avoir mes propres critères et de ne les élargir que lorsque, toujours selon moi, j’estime devoir le faire…

Pour me justifier, et ceci en toutes choses et domaines… J’ai toujours assumé pleinement mes choix et mes décisions, quand je me trompe je sais reconnaître mes erreurs et je sais également présenter mes excuses si toutefois j’ai pu gêner ou blesser quiconque… J’ai fini d’attendre le même savoir-vivre d’autrui, ainsi chaque regain de courtoisie est une bonne surprise !…

Pour expliquer comment je vis ou avec qui, dans la mesure où il y a longtemps que je n’ai rien à faire de ce qu’on nomme une vie « normale » puisque  jusqu’ici je n’ai trouvé personne pour m’en donner une définition plausible et intelligente, tant est qu’elle puisse exister ?… J’ai compris à quel point on peut « déranger » en ne revêtant pas les mêmes habitudes que tout le monde, je trouve cela assez amusant, je n’en abuse jamais, il se trouve que parfois « on » me voudrait plus malléable », mais de ça aussi j’ai passé l’âge !

Si j’apprécie le soin, l’intérêt affectueux qu’ont pour moi mes ami(e)s, je sais les rassurer quand cela me semble nécessaire, pour autant, je ne juge pas indispensable d’avoir le même avis qu’eux sur ce qui fera mon bonheur ou pas…

Je ne veux plus gaspiller mon temps à comprendre pourquoi certains sont méchants, agressifs, intolérants, pourquoi d’autres sont lâches, trop bons ou envahissants : ils le sont, et je ne suis pas psychologue, encore moins psychiatre… A vouloir trop analyser ou expliquer, on finit par perdre son latin et son efficacité… J’ai appris à faire selon mon intuition, mon expérience, j’essaye le plus souvent de prendre de la distance, et si j’ai besoin de conseils,  j’écoute peu ceux qu’on me donne sans que je les ai sollicités, je vais plutôt les chercher auprès de qui j’estime saura m’en donner de désintéressés et de qualifiés…

Je ne boude aucun plaisir et déguste la vie par petites bouchées gourmandes, je ne permet plus à personne de m’en gâcher le plaisir en m’enjoignant d’entamer je ne sais quel régime, ou en me menaçant de je ne sais quelles excommunions si je ne deviens pas sur le champs « passe-murailles »… Je ne serai plus jamais « bien rangée dans l’armoire », je ne revendique ni ne réclame rien si ce n’est qu’on me fiche la paix !!!

Pour autant je reste attentive à ceux et celles que j’aime et qui me le rendent bien, je partage volontiers mes idées (à conditions qu’on les échange, non qu’on me les piétine), mes bouquins (à condition qu’on me les rende !) mes bonheurs (à condition qu’on ne me les sabote pas), mes souvenirs (à condition qu’on ne me les salisse pas), mes projets (à condition qu’on s’en réjouisse), et mon amitié (à condition qu’on la respecte)… Mais toutes ces conditions là n’en sont pas puisque tout cela je ne le partage qu’avec ceux, qui selon moi, le méritent sans aucun doute, alors…

 

1 commentaire sur “Economies d’énergies…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *