Je pense à vous Madame…

Ce soir un petit berceau tout habillé de lin occupe un coin de mon salon… Et je pense à vous, Madame…

C’est un petit lit de bois qui a déjà bercé deux générations. Dans quelques semaines, un petit bébé y dormira, ce sera un petit garçon, notre petit-fils, Madame…

Je ne doute pas que Chloé vous ai souvent parlé de ce tout nouveau bonheur, une Maman c’est tellement important dans ces moments là… On est si heureuse et si fière… Un peu inquiète aussi… On découvre son corps différent, tant de sensations nouvelles, d’interrogations, d’émerveillements… Je n’ai certainement pas répondu à ses attentes aussi bien que vous l’auriez fait, et puis vous savez, je crains toujours d’être maladroite ou inopportune…  Mais c’est un vrai bonheur que de les voir s’aimer autant et partager si harmonieusement cette promesse… Dans ces moments là, je pense à vous, Madame…

Je n’habite pas tout près d’eux, mais j’essaye d’être présente, ni trop, ni trop peu… Un apprentissage parfois délicat… Et puis, on a de la chance, aujourd’hui, la technologie permet d’oublier la distance…

Chaque fois qu’ils arrivent chez moi ou que je vais chez eux, je suis tellement, tellement heureuse ! Alors forcément, là aussi,  je pense à vous, Madame…

Je suis toute émue qu’ils aient bien voulu de mon vieux berceau… Toute à mon plaisir, j’ai proposé de le remettre en état. Je bricole un peu, et j’aime la couture aussi. Cet été, j’ai accompagné Chloé choisir le tissu de son choix, (un joli vichy « taupe » et « écru », ce sont des couleur à la mode, pleines de douceur, et qui pouvait convenir tout autant à une petite fille qu’à un petit garçon). Vous allez rire, mais plus d’une fois je me suis trouvée prétentieuse… Et l’exercice devint une gageure ! J’aurais aimé pouvoir le coudre avec vous, vos conseils m’auraient été bien nécessaires !  Plus d’une fois, en soupirant,  j’ai pensé à vous, Madame…

Enfin, ce soir, j’ai noué le dernier ruban aux petits barreaux ouvragés, je ne suis pas mécontente d’avoir terminé… J’étais un peu inquiète à l’idée de ne pas réussir à l’achever à temps…. C’est que je pars dans deux jours le leur apporter !

Avec les petites chutes de tissu, j’ai même réussi à rhabiller un panier en osier dont je me servais pour poser quelques langes, crèmes et autres barboteuses près de la table à langer. Votre fille l’a trouvé ravissant et, en riant, m’a dit qu’elle allait le garder pour elle ! Je crois que tout ça lui fait plaisir… Alors, quand elle a ce si joli sourire et que je la vois heureuse, si vous saviez comme je pense à vous, Madame…

 

A Brigitte, ( + Avril 2010),  pour Chloé…

 

——————————–
Puisque maman ne le rajoute pas, je me permets d’illustrer ce texte avec une photo envoyée hier soir sur notre téléphone a Chloé et moi :

Merci maman. 

Berceau bébé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *