Un matin sur le plateau de « La Vierge »…

Ce matin dans mon quartier l’hiver fait un peu moins le malin. Un je ne sais quoi l’a fait reculer. Ce n’est pas qu’il fasse moins froid, la gelée s’est occupée toute la nuit à blanchir le paysage, on n’est encore qu’en Février… Mais c’est une autre lumière qui l’éclaire, qui l’adoucit de la caresse d’un rayon , le soleil se lève moins chagrin, l’air plus transparent dessine la verdure d’un vert plus tendre, ça et là perce-neiges ou primevères pointent un bouton frileux entre deux brin d’herbe engourdis… Les bruits sont plus clairs et l’écho moins voilé de brume. La brise matinale diffuse l’éveil du plateau à travers les quartiers, du cœur des casernes encloses de murs barbelés montent une musique martiale bientôt accompagnée par des chœurs de soldats tirailleurs. Leurs voix viriles et conquérantes me font entamer ma journée d’un pas résolu et rythmé…

Mon petit chien trottine d’arbres en lampadaires, marquant son territoire d’un pas décidé.

Du creux des haies vives s’échappent des gazouillements printaniers, les oiseaux jusqu’ici retranchés et frileux, ne s’en échappent plus seulement pour trouver quelques graines à picorer, mais pour le simple plaisir de dégourdir leurs ailes.

Alors que bien des lundis me sont laborieux, en voici un plus guilleret sur le plateau de « La Vierge »…

Bonne journée !

Author: Mo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.