Divorce…

Sa bouche dégouline d’aigreur et ses lèvres se crispent en un sourire vengeur tandis qu’elle me conte son malheur.

Son mari l’a quitté ! Après trente huit ans de mariage !

Et bien, ai-je pensé, il lui en aura fallu du temps pour se décider !

Elle martèle rageuse qu’elle le saignera à blanc !

Mon Dieu ! Moi qui pensait qu’on ne saignait que les cochons !…

Elle a aussitôt vidé tout ce que leurs coffres comprenaient d’euros accumulés, et replacé ailleurs de quoi survivre décemment à cette trahison ! Sous prétexte de trop travailler et de n’en avoir pas le temps, il l’avait depuis toujours laissé tout gérer, si bien qu’en la quittant il ne saura jamais de combien elle l’aura volé !…

Car s’il est parti, bien sûr, c’est « avec une autre ». Qui, parait-il, n’est ni plus jeune ni plus belle… L’imbécile !

Comme si l’amour s’encombrait de compter les rides ou les années comme elle comptait chaque sou qu’il gagnait ! Elle parle sans s’arrêter de crainte d’oublier quelque méchanceté qui resterait coincée entre deux dents à pivot, lève le menton pour insister sur la ténacité qu’elle mettra à le briser.

Pauvre homme ! Devant telle rombière engoncée dans son manteau de laine, le cou serré d’un collier de perles aussi jaunes que son teint tout plissé, les doigts engourdis de trop de diamants sertis, on comprend qu’il ait pu préférer d’autres draps, fussent-ils aussi jolis !…

Elle qui racontait qu’à leur âge l’ennui les cernait, au moins la voilà occupée pour quelques années à lui faire payer cher l’envie d’aller butiner ailleurs !

Elle croit achever sa triste besogne en l’accablant d’une impuissance qu’elle avait depuis longtemps constaté…

Ouf ! Notre homme a donc retrouvé sa virilité… Son allure de mégère ne comblait plus ses fantasmes. Viagra ne peut tout remplacer !

Elle me quitte satisfaite d’avoir une fois de plus déversé sa haine et son mépris. Tournant les talons qu’elle a plats, elle ne cherche surtout pas à savoir si ma vie est jolie, fuyant l’idée que le bonheur ne se raconte pas…

Je m’en vais sereine sur mes escarpins, ses médisances et sa méchanceté l’ont finalement rattrapée…

Author: Mo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.