Le Marionnettiste

Du panier en osier tressé a jailli un tout petit être tout de noir habillé, le museau tout plissé, brandissant un balai de paille d’une main assurée. Il époussetait le bord du panier avec un air affairé, de temps à  autre relevant le visage et nous observant d’un regard étonné.

Il s’avisa d’un géant debout derrière lui… Pas plus surpris qu’on l’eut imaginé, il le toisa et, timidement caressa ses doigts, puis ses poignets, doucement et de plus en plus effrontément, jusqu’à  approcher son menton, voire ses lèvres, et prenant de l’assurance là  où l’immobilité continuait à  régner, s’enhardit à  frapper de plus en plus fort ses joues mal rasées ! …

Surpris par tant d’insolence, le grand homme d’une chiquenaude renvoya le petit sur le bord du panier où il s’échoua tout fripé ! Et l’histoire ne faisait que commencer, de prouesses en hardiesses notre brindille de malice joua plus d’un tour au grand bêta qui n’en pouvait mais de cette mouche de coche énervée !

Qui croyez-vous qui gagna ? Hélas ne rêvez pas… D’existence le petit n’avait pas, car des doigts du géant il était fait, si bien qu’une fois amusé, l’inventeur quitta ses gants et c’en fut fait de notre lutin dévergondé !

Author: Mo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *