Oscapalarland…

Je trépigne, je trépigne, mes quatre loustics sont arrivés à la maison tandis que je suis assise derrière mon bureau à ne plus savoir comment faire pour oublier qu’ils sont si près, et moi si emberlificotée dans mes dossiers ! Je donnerais cher pour fermer la porte avant l’heure et[…]

Crépuscule…

Les trottoirs cheminent le long des maisons sans grande conviction, comme si l’heure n’était plus à la rigueur d’autrefois… Les rues ne sont pourtant pas si nombreuses, deux ou trois seulement si l’on excepte les ruelles sans peu d’issue et celles qui s’échappent en chemins caillouteux vers les “écarts”… Les[…]

Deux plaques en émail…

Rendez-vous est pris. Quarante ans et des poussières de vie plus tard, au coin d’une rue deux regards à peine se croisent et aussitôt se reconnaissent. Certes les années ont gommé la jeunesse et dessiné quelques traits moins épurés, certes les yeux sont fatigués d’avoir eu à découvrir un monde[…]

Economies d’énergies…

Je ne veux plus gaspiller ni mon temps ni mon énergie… Pour des causes perdues, car si je n’ai pas passé l’âge des rêves, des envies et des désirs, je n’ai plus celui des utopies… Pour des gens inintéressants, à ce sujet, vous me permettrez d’avoir mes propres critères et de ne les[…]