Crépuscule…

Les trottoirs cheminent le long des maisons sans grande conviction, comme si l’heure n’était plus à la rigueur d’autrefois… Les rues ne sont pourtant pas si nombreuses, deux ou trois seulement si l’on excepte les ruelles sans peu d’issue et celles qui s’échappent en chemins caillouteux vers les « écarts »… Les[…]

Lire la suite →