Marraine…

S’endormir enfin, oublier son chagrin jusqu’au petit matin… Impossible sommeil quand, tapi au creux de mon cœur une tristesse insomniaque taraude ma nuit… A peine éveillée d’un assoupissement éphémère, convertir l’oubli provisoire en prise de conscience brutale et impitoyable, « tu es morte » ! Ne presque pas pouvoir s’en désoler, sauf[…]

Lire la suite →

Prendre soin…

Prendre soin… De l’hiver qui s’étire et pose un bonnet de laine sur les premiers jours de Mars… D’une éclaircie qui parfois déchire les nuages et nous improvise un printemps de fortune dont la douceur rassure nos espoirs… De cet ami perdu de vue qu’on croise au hasard d’une rue[…]

Lire la suite →

Médiocrité…

Ou comment certains se réapproprient l’histoire afin d’éviter d’avoir trop d’état d’âme… L’originale n’étant pas très flatteuse à leur égard, il leur apparaît sans doute plus simple de l’écrire d’une autre manière, d’y ajouter ça et là quelques touches personnelles qui la rende crédible par quiconque n’a pas entendu la[…]

Lire la suite →

Comme une dentelle…

Elle nous quitte doucement, elle nous quitte à reculons… Elle m’ouvre sa porte, son visage s’illumine  – « Ah te voilà, toi ! » – Pour cette fois encore elle m’aura reconnue… Les joues encore rondes d’une jeunesse lointaine, le visage enroussi quoique les années n’en aient pâlit la peau à peine[…]

Lire la suite →