C’est grave, Docteur ?…

C’est grave, Docteur ?… J’ai des bouffées… Des bouffées d’amour, des bouffées de tendresse, des bouffées de bonheur !… Elles m’arrivent sans crier gare, quelquefois le matin ou parfois le soir, qu’il fasse grand soleil ou que l’orage gronde au loin. J’ai “des fourmis” qui me grimpent de la tête[…]

Deux plaques en émail…

Rendez-vous est pris. Quarante ans et des poussières de vie plus tard, au coin d’une rue deux regards à peine se croisent et aussitôt se reconnaissent. Certes les années ont gommé la jeunesse et dessiné quelques traits moins épurés, certes les yeux sont fatigués d’avoir eu à découvrir un monde[…]

Controversé ?…

AHHHH… Facebook… Voilà un sujet de conversation qui animera à coup sûr vos déjeuners du dimanche ou vos apéros amicaux… Il y a ceux qui ne connaissent pas et surtout n’y connaissent rien, mais qui affirment péremptoires, que c’est un réseau débilitant, sans objet, et qu’ils n’y figureraient pour rien[…]

Economies d’énergies…

Je ne veux plus gaspiller ni mon temps ni mon énergie… Pour des causes perdues, car si je n’ai pas passé l’âge des rêves, des envies et des désirs, je n’ai plus celui des utopies… Pour des gens inintéressants, à ce sujet, vous me permettrez d’avoir mes propres critères et de ne les[…]

René…

“Qu’est-ce qu’on a été heureux !…” Pouvoir de ce simple constat résumer sa vie, quand on sait combien être heureux peut ressembler à la Quête du Graal, quand tant d’entre nous n’en prennent pas le risque tant ils craignent la souffrance d’un éventuel échec… Tellement amaigri par des jours et des jours de[…]

Les “Mous du genou”…

On en connait tous ! De ces gens sur qui rien ne semble avoir de prise. Qui vous aiment bien, mais bon, ne relancent ni invitation ni simple intention. Qui sont charmants et conviviaux, si agréables dans un diner, souriants et si chaleureux que vous vous imaginez aussitôt vous être fait de[…]

Dans une prochaine vie…

Je me souviendrai.. Qu’il ne me sert à rien de m’affamer à tous les repas si dans la nuit je me relève pour manger n’importe quoi… Et qu’au-delà de quatre tablettes de chocolat ou l’équivalent de deux kilos de caramels au beurre salé, je finis par avoir des nausées… Que sous prétexte de[…]

Fragile…

Pourquoi tant d’apitoiement pour prendre de mes nouvelles ? Ai-je à  ce point l’air d’avoir besoin qu’on me plaigne ? A moins que ce ne soit pour vous une déception que de me voir aller si bien ? Quel est cet étonnement que je lis sur votre visage tandis que[…]