Wadi Rum…

Les dunes immaculées rougissent sous la chape brûlante que le soleil laisse s’effondrer sur le désert… Le vent s’alliant à la lumière de ce matin d’avril a lissé d’un vernis scintillant les pentes sableuses, il semblerait presque sacrilège d’y poser l’empreinte de nos pas, d’autant que chacun d’eux s’enfonce candide pour s’en extraire[…]

Quand monte ma colère…

“La misère poursuit implacablement et minutieusement l’altruisme et les plus gentilles initiatives sont impitoyablement châtiées.” Voyage au bout de la nuit” de Louis Ferdinand Céline. —————————————————————————————————————————————————————————————————- Elle me submerge comme la déferlante dévore la plage quand la tempête gronde… Ma colère… Tout mon corps tremble d’une rage que je peine[…]

Voyage, voyage…

Vous ai-je suffisamment dit que je vous aime ?… Ce soir je vous le dis encore, car je voudrais que ces mots d’amour résonnent en vous même si je n’étais plus… Je pars… Votre inquiétude me touche, mais je ne suis pas certaine qu’elle soit justifiée. Ou bien faudrait-il renoncer[…]

Murmures du Der…

Der… Là-bas… Où l’eau le dispute à la verdure, où, dans les champs ondulants sous la brise légère, il arrive qu’avec un peu de patience, on puisse voir picorer les grands oiseaux gris… Où le bruissement de la forêt toute proche inquiète autant qu’il apaise… Où quelque courant d’air emporte[…]

Pensionnaires de faïence…

J’ai surpris au fond d’une brocante poussiéreuse, deux fillettes de faïence dans une immobile espièglerie, posées sur une table en merisier, entre deux piles de lourds draps brodés… Leurs visages angéliques et leurs gestes figés dans une grâce enfantine m’ont séduite aussitôt, et je ne saurais dire qui de nous[…]

Une fringale…

J’ai faim ! Tout ce bonheur me met en appétit ! Je grignote plein d’idées entre deux projets, je dévore toutes les revues qui me content gains de place, espaces, volumes et peintures… Mes insomnies sont des bureaux d’études, j’y casse des cloisons, j’ouvre des fenêtres, je pose un escalier[…]

C’est grave, Docteur ?…

C’est grave, Docteur ?… J’ai des bouffées… Des bouffées d’amour, des bouffées de tendresse, des bouffées de bonheur !… Elles m’arrivent sans crier gare, quelquefois le matin ou parfois le soir, qu’il fasse grand soleil ou que l’orage gronde au loin. J’ai “des fourmis” qui me grimpent de la tête[…]

“Je t’aime”…

“Je t’aime”… Sept petites lettres pour deux mots qu’on prononce ou qu’on espère… Parfois trop facilement dits tandis qu’ils peuvent être impossibles à énoncer… “Je t’aime”… Conjugué à la première personne, peut mentir comme un arracheur de dents ou se déclarer à jamais fervent… Qui s’échappe comme une douleur ou[…]