Magie ?…

A quelques jours de Noël, il m’arrive parfois de douter de ce côté magique qu’on veut bien lui accorder… Souvenirs d’enfance que la nostalgie enjolive,  envie à tout prix d’en être et de réussir ce tour de passe d’être joyeux alors que le monde a la tête à l’envers parce[…]

Par un petit matin clair…

Par un petit matin clair s’en sont allés promener de l’autre côté du pays un papa et une maman en quête de musique et de bonheur en amoureux. Une mamie, prête à tous “les sacrifices” était arrivée la veille tout courant pour serrer au plus près de son coeur Julia[…]

Pensionnaires de faïence…

J’ai surpris au fond d’une brocante poussiéreuse, deux fillettes de faïence dans une immobile espièglerie, posées sur une table en merisier, entre deux piles de lourds draps brodés… Leurs visages angéliques et leurs gestes figés dans une grâce enfantine m’ont séduite aussitôt, et je ne saurais dire qui de nous[…]

Une fringale…

J’ai faim ! Tout ce bonheur me met en appétit ! Je grignote plein d’idées entre deux projets, je dévore toutes les revues qui me content gains de place, espaces, volumes et peintures… Mes insomnies sont des bureaux d’études, j’y casse des cloisons, j’ouvre des fenêtres, je pose un escalier[…]

“Je t’aime”…

“Je t’aime”… Sept petites lettres pour deux mots qu’on prononce ou qu’on espère… Parfois trop facilement dits tandis qu’ils peuvent être impossibles à énoncer… “Je t’aime”… Conjugué à la première personne, peut mentir comme un arracheur de dents ou se déclarer à jamais fervent… Qui s’échappe comme une douleur ou[…]

Julia….

Quelques heures d’impatience, où mon ventre s’est serré en pensant à celui de ta Maman d’où tu te frayais un chemin vers la grande aventure qu’est la vie, et enfin te voilà, Julia, ma petite fille toute neuve… Tu arrives toute dernière née d’une farandole de petits-enfants, mais  sois bien[…]

Respirer…

J’ai besoin d’ESPACE, je voudrais pousser les murs ou en casser quelques uns pour les reconstruire un peu plus loin… Faire disparaitre quelques meubles ou les peindre si clairs qu’ils se fondraient dans l’air… Mettre dans un carton tous ces bibelots qu’il faut soulever avant d’en chasser la poussière, laisser[…]

Oscapalarland…

Je trépigne, je trépigne, mes quatre loustics sont arrivés à la maison tandis que je suis assise derrière mon bureau à ne plus savoir comment faire pour oublier qu’ils sont si près, et moi si emberlificotée dans mes dossiers ! Je donnerais cher pour fermer la porte avant l’heure et[…]