L’opportuniste…

Le nez en l’air à humer d’où vient le vent, à renifler quelque opportunité intéressante qu’il serait le plus rapide à saisir, ni vu ni connu, à la barbe de qui n’a pas comme but essentiel de marcher sur les pieds d’un concurrent ou de damer le pion à celui qui est devant…

Il s’est construit patiemment un réseau  “d’amitiés professionnelles” toutes plus intéressées les unes que les autres par ce qu’elles peuvent mutuellement s’apporter… C’est dire que leur obsolescence est proportionnelle à la vitesse à laquelle de nouvelles accointances se profilent à l’horizon ainsi qu’à l’efficacité du profit qu’elles pourraient à coup sûr générer…

Il n’a jamais d’avis tranché, il ne faut jamais contrarier personne, tout interlocuteur peut être potentiellement utile, on ne sait jamais… Le sourire et l’amabilité sont de rigueur en toutes circonstances, et plus encore s’il s’agit de glisser une peau de banane sous les pieds d’une alliance périmée !…

Peu courageux, il évite les conflits… Il a la mémoire courte, en tous cas très sélective : s’il accueille à bras ouverts qui peut lui servir sur un plateau d’argent ce dont il a urgemment besoin, le voilà amnésique quand en retour il faudrait à son tour renvoyer l’ascenseur… Les gens dans l’embarras l’ennuient et l’encombrent vite, il compatit de façade, rapidement sa vue s’obscurcit, il peut alors croiser ces importuns sans plus jamais les reconnaitre…

Sa silhouette s’est progressivement voûtée au fil des années tant il a pris l’habitude d’opiner avec obséquiosité, qu’il soit d’accord ou pas d’ailleurs, du chef il opine et n’en pense pas moins…

Il court les cocktails mondains et s’immisce partout où comme lui trainent ceux qui n’ont comme obsession que le nombre exponentiel de leurs “amis” d’occasion, comme d’autres ont celle d’avoir la liste la plus fournie sur certains réseaux sociaux… Peu leur chaut la qualité pourvu qu’ils aient la quantité, et qu’ainsi partout où ils passent leurs pendants les gratifient d’ostensibles démonstrations de connivence !…

Toute assemblée, réunion ou séminaire l’enchante et le galvanise ! C’est une bonne occasion de se montrer, d’avoir l’air concentré et de faire semblant d’y porter le plus haut intérêt… Il en profite pour y placer quelque platitudes fourrées de mots alambiqués que personne n’écoute vraiment ni ne comprend mais qui font bonne impression…

Notre homme de circonstance porte un costume de passe-muraille ou d’apparat selon l’image qu’il souhaite donner à son entourage, mais il sait mieux que quiconque en retourner la veste qu’il a pris garde de choisir réversible : ainsi, l’exercice pour le moins inélégant, lui apparait moins cousu de fils blancs, mais à lui seulement…

Il est tellement prévisible qu’il n’impressionne plus grand monde, il laisse souvent son auditoire perplexe devant son étonnante “transparence”, si bien que parfois c’est lui, qui, si imbu de ce qu’il croit représenter, repart dindon de la farce sans même s’en apercevoir !…

“Dans votre ascension professionnelle, soyez toujours très gentil pour ceux que vous dépassez en montant. Vous les retrouverez au même endroit en redescendant”. Woody ALLEN

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *